Le gaullisme vu par un jeune

Publié le par Sébastien NANTZ

Le gaullisme n’est pas mort, j’en veux pour preuve l’existence d’un mouvement jeune au sein de Debout la république qui ne cesse de croître. Ces jeunes gaullistes sont pleins d’idées neuves pour rénover la Vème République et renouer avec l’idéal républicain, le contrat social.

Voici quelques idées pour restaurer l’esprit de la Vème république et instaurer une vraie démocratie populaire suivies de quelques propositions politiques pour que le peuple s’élève et résiste face une mondialisation de plus en plus prenante.


Tout d’abord une justice équilibrée :

- Election des procureurs sur proposition du ministère de la justice.

- Élection des commissaires sur proposition du préfet (avec une loi précisant le niveau requis pour se présenter).

- Responsabilité des commissaires et procureur devant la cour d'appel de leur ressort.

- Conseil d'instruction pour aider et encadrer le juge d'instruction ce conseil se compose d'un jury populaire et d'élus, avocats, profs de droit.

- Fusion du conseil d'état, de la cour de cassation et du conseil constitutionnel (cour suprême nationale) ; cette cour examinerait les recours devant la CJCE et la CEDH elle jugerait de la recevabilité de ces recours.


Ensuite la constitution et les institutions politiques :

- Suppression du département "politique" et faire siéger les conseillers généraux dans les intercommunalités. Donner à ces dernières les mêmes prérogatives qu’au département. Cela renforcerait la démocratie locale et supprimerait un échelon dans la vie politique française. Mise en place de coopération entre collectivités locales et l’Etat par le biais du préfet de département. Suppression du financement des langues régionales par les régions, remplacé par des labels terroir pour la gastronomie locale et des aides aux agriculteurs.

- Constitution: davantage de démocratie directe (referendum d'initiative populaire, responsabilité du chef de l'état engagée devant le peuple s’il vote non au referendum).

- Restaurer l'esprit de la Vème république: parlement rationalisé, chef de l'état fort et au-dessus des partis, rétablir le septennat.


Enfin quelques mesures économiques et sociales :

- Hausse des salaires de la fonction publique et hausse du SMIC en contre partie suppression des avantages des fonctionnaires, baisse des charges dans les entreprises.

- Facilité l'achat de logement

- Crédit d'impôt a ceux qui hébergent étudiant, vieux a faible revenu ou gens précaire

- Garantir la formation continue quelques soit le contrat de travail

- Un contrat sécurisant sur modèle du CDI et un contrat flexible pour l'apprentissage.

- Mettre en place une vraie participation (participation aux décisions, démocratie dans l’entreprise et participation au capital financier donc protection contre les investissements étrangers et les délocalisations). Voila ce que serait un vrai patriotisme économique associé à la TVA sociale (pour compenser la baisse des charges et favoriser la consommation des produits nationaux) et au principe de préférence communautaire.

-Baisse TVA sur les produits de premières nécessités et sur produits écologiques ainsi que dans la restauration et le bâtiment.

- Commerce équitable, la France doit être pionnière dans ce domaine ainsi que dans le développement durable.

- Gestion rationnelle de l'immigration: contrôle a priori de celle ci par les ambassades qui recevraient des prérogatives qu'on les préfectures a ce niveau et assureraient le retour des clandestins en contre partie fin de toute forme de discrimination.

- Mise en place d’un centre national de caution qui se porterait garant pour les prêts étudiants, suppression des bourses non liées au mérite. Ce centre se porterait garant pour que les ménages a faible revenu accèdent à la propriété et pour que les jeunes ayants un emplois précaires puissent s’installer indépendamment de leur famille.

- Ouvrir le monde de l’enseignement supérieur sur celui de l’entreprise. Favoriser le mécénat privé pour financer la recherche (crédit d’impôt sur ISF ou sur l’impôt en société) en parallèle d’un effort national pour la recherche ? Créer un vrai statut de l’apprenti, de l’étudiant stagiaire et du chômeur en reconversion assimilé au statut d’étudiant et donnant accès aux mêmes avantages.



L’Europe attendra un peu…. Priorité à la France !!!

BARTLET Sébastien



On peut bien évidemment ne pas être d'accord avec certaines des idées de ce jeune gaulliste (un jeune gaulliste que j'apprécie beaucoup pour ma part).

Vous pouvez débattre de cela en mettant vos commentaires.

Sébastien NANTZ

Publié dans La parole est à vous

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cerf 04/09/2006 14:55

vous avez raison il n'y a  plus assez de vrais GAULLISTES. J'espère que votre voix sera entendue Sébastien NANTZ et Christophe CHASTENET. Nous vous soutenons dans ce que vous faites.  votre Parti est SUPER